Notre projet

La province de Dak Nong au Vietnam a été très touchée par la guerre et demeure une des régions les plus pauvres du Vietnam. Beaucoup de personnes sont lourdement handicapées par l'agent orange, et sont ainsi condamnées à ne pouvoir se déplacer. Beaucoup de familles, trop pauvres pour payer la scolarité de leurs enfants, les gardent à la maison.

Maison Chance, qui comprend déjà un centre composé de 3 bâtiments à Hô Chi Minh Ville, a donc ouvert un nouveau centre à Dak Nong pour venir en aide aux démunis de la région. Le centre de Dak Nong est prévu pour accueillir 250 personnes : handicapées, personnes âgées, orphelinsTim, la fondatrice de l'association, souhaite donner une chance à tous ces laissés-pour-compte, car jusqu'à présent aucune association de la sorte n'existe dans la région.

Avec ce nouveau centre, Maison Chance offre à chaque personne handicapée, personne âgée, orphelins, la possibilité d'avoir accès  à :  

  • un TOIT
  • une ÉDUCATION
  • une FORMATION PROFESSIONNELLE
  • et des SOINS.

Le centre de Dak Nong prévoit notamment une thérapie avec les animaux.

Pourquoi nous soutenir?

Maison Chance ouvre ainsi le premier centre d'accueil pour les personnes démunies de la région DAK NONG, très touchée par la guerre et demeure une des régions les plus pauvres du Vietnam

La santé et l'éducation sont les maîtres mots de Maison Chance, qui souhaite avant toute chose redonner leur dignité et leur utilité aux bénficiaires. Le but n'est en effet pas de les assister, mais de les accompagner dans leur envol, afin de leur redonner goût à la vie. En faisant cohabiter des personnes âgées, des personnes handicapées et des enfants, la solidarité entre les uns et les autres prend un vrai sens.

Merci à tous pour votre générosité, qui permettra à tous les bénéficiaires de Maison Chance, de retrouver enfin le sourire.

À propos de l'association

Maison Chance, c’est l'histoire d’un coup de cœur. Celui d'une jeune suissesse, peintre et globe-trotter, de 21 ans et d'un petit garçon malade. La jeune femme pose ses valises à Hô Chi Minh Ville pour l'aider, et ne repartira jamais. Sans fanfare ni médias tapageurs, elle fait tout simplement ce qu’elle trouve normal de faire: améliorer le sort des oubliés, des orphelins et des handicapés de la guerre chimique au Vietnam.

En 1993 elle a créé la Maison Chance à Hô Chi Minh-Ville. C'était une simple habitation équipée pour soigner, mais aussi scolariser et former des citoyens professionnellement utiles et dignes malgré leurs handicaps. 25 ans plus tard, des centaines de personnes handicapées et orphelins bénéficient d'un toit et d'une éducation grâce à Maison Chance.

Nous contacter

Nous écrire

          (*) les champs obligatoires

          Répartition des dépenses de Maison Chance